Mettre en page de démarrageS’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Amalgames dangers...
Auteur Message
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
Avec 225000 personnes touchées dont 10000 nouveaux cas chaque année, la maladie d’Alzheimer progresse de manière inquiétante, une incidence qui justifie le plan Alzheimer mis en place par la France.

La maladie qui survient vers l’âge de 55 ans en moyenne, se traduit par une dégénerescence cérébrale qui évolue irréversiblement vers une altération des capacités cognitives et de la conscience conduisant à terme à une perte totale d’autonomie. La cause cette maladie, redoutable parce qu’incurable, reste inconnue à ce jour.

Parmi les nombreux facteurs de risque suspectés (prédisposition génétique, dépression, pathologies cardiaques, anémie, traumatismes crâniens, apnée du sommeil, etc.), figurent les facteurs environnementaux tels que que l’exposition aux métaux et à divers agents physiques et chimiques.
Plombages au mercure

Les métaux employés en dentisterie, mercure des plombages ou amalgames dentaires en tête, qui constituent pourtant une source d’exposition permanente et, pour beaucoup de personnes quasiment à vie, ne font pas partie des pistes explorées jusqu’ici.

" L’intérêt récent pour le mercure, dont les sources sont la consommation de poisson, les amalgames dentaires et les vaccins, ne peuvent être correctement documentés avec les données actuelles " conclue sobrement un rapport du CNRS s’appuyant sur deux études de 2003 et 2004.

C’est sans doute défausser un peu vite le mercure mis en cause dans une étude de 2001 [1], menée à l’université de Calgary. Deux chercheurs ont démontré que de faibles concentrations de mercure s’avèrent capables de détruire les cellules du cerveau. D’après cette étude, les neurones endommagés par le mercure présentent des caractéristiques similaires à ceux des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer.

Une étude de septembre 2007 [2] confirme que le mercure des plombages, en tant que neurotoxine, est un facteur accélérateur de la maladie d’Alzheimer. Or la principale source d’exposition au mercure dans les pays développés est représentée par les amalgames dentaires ou plombages, pour moitié composés de mercure.

Le mercure s’en échappe par vaporisation sous l’effet de la mastication et par l’ionisation due à la corrosion de l’amalgame au contact de la salive. Les vapeurs de mercure inhalées remontent directement au cerveau par le nerf olfactif. Une perte d’odorat, provoquée chez les porteurs de plombages par l’accumulation de mercure dans le bulbe olfactif, est également observée chez les personnes atteintes d’Alzheimer. Il est à noter que l’étain et le zinc, deux autres composants de l’amalgame dentaire, sont également reconnus comme des neurotoxines.

Diffusant par ionisation, ils viendraient renforcer l’effet destructeur du mercure sur la cellule nerveuse. Fait troublant, l’incidence de la maladie d’Alzheimer est plus élevée dans les pays qui utilisent l’amalgame au mercure depuis longtemps. Au Japon en revanche, pays où l’on emploie peu l’amalgame dentaire, le taux de la maladie est resté beaucoup plus bas.
Autres métaux employés en dentisterie

Un autre facteur de risque est représenté par les courants galvaniques (microcourants électriques) produits par l’inter-réaction des différents métaux coexistant en bouche sous l’effet de la salive, milieu propice aux échanges électrochimiques. Ces courants électriques, dont l’intensité peut atteindre plusieurs centaines de millivolts, perturbent le fonctionnement des cellules nerveuses, basé sur des échanges de nature électrique.

La multiplication de métaux de natures différentes en bouche accroît l’intensité du galvanisme, plus encore si la salive est acide. Il existe aujourd’hui plus de mille alliages différents employés pour la réalisation des prothèses dentaires. Avec la démocratisation des implants en titane, ce sont des quantités de métal toujours plus importantes (implants, superstructure de la prothèse fixée sur l’implant) qui sont placées chaque année dans la bouche des habitants des pays industrialisés.

Rien qu’en France, on estime que quinze tonnes de mercure sont posées chaque années dans la bouche des français. Et combien de tonnes de nickel (composant majoritaire des alliages bon marché), de chrome, de cobalt, de titane ?

On aurait tort de croire le titane parfaitement neutre et stable. Comme tout métal, le titane s’oxyde en bouche en présence d’autres métaux, laissant échapper des ions (particules métalliques) qui diffusent dans les tissus voisins et dans le corps. En outre, le titane dit allié contient de l’aluminium (également libéré par ionisation) neurotoxine mise en cause dans l’étiologie de la maladie d’Alzheimer.

Des métaux tels que le zinc, l’aluminium, le cuivre, le cadmium, le chrome sont aujourd’hui reconnus comme capables de potentialiser l’effet toxique du mercure. Quand on sait que tous ces métaux sont communément employés en dentisterie, on se doute que chaque habitant des pays industrialisés porte en bouche un cocktail détonnant et à haut risque de favoriser le développement de la maladie d’Alzheimer.
Prévention efficace

Trouver et éradiquer les véritables causes de la maladie est le minimum qu’on puisse attendre d’un plan Alzheimer. Cependant, si la piste du mercure et des métaux dentaires n’a pas été explorée jusqu’ici, il semble que ce soit essentiellement pour des raisons économiques. Obturation bon marché et facile à poser, l’amalgame dentaire, seul matériau remboursé intégralement à ce jour, permet à la Sécurité Sociale de faire de substantielles économies. Reconnaître l’implication du plombage au mercure dans la maladie d’Alzheimer ne manquerait pas de déclencher une vague de panique et inciterait un grand nombre de porteurs d’amalgames à faire déposer leurs obturations métalliques.

La Sécurité Sociale n’est pas prête à financer une telle opération. Quant au titane, qui oserait remettre en question sa neutralité aujourd’hui établie comme un fait incontestable grâce à une action de communication bien ciblée, alors que l’implantologie en plein essor représente des enjeux financiers colossaux ? Mais est-il raisonnable de continuer à engloutir des sommes pas moins colossales, et néanmoins insuffisantes, dans un plan Alzheimer destiné à prendre en charge les personnes dépendantes dont le nombre ne cesse de croître parce qu’en amont on a pas supprimé les causes véritables de la maladie ?

Bannir le mercure, comme la Norvège l’a fait depuis le premier janvier 2008, limiter au maximum le recours au métal en dentisterie, en développant les solutions alternatives qui existent, et gérer l’acidité buccale sont des mesures préventives à mettre en place de toute urgence.


[1] La bibliographie sur l’implication des métaux dans la maladie d’Alzheimer

• Carpenter DO. Effects of metals on the nervous system of human and animals. Int J Occup Med Environ Health. 2001; 14(3):209-18.

• Godfrey ME, Wojcik DP, Krone CA. Apolipoprotein E genotyping as a potetial biomarker for mercury neurotoxicity. J Alzheimers Dis. 2003 Jun;5(3): 189-95.

• Leong CC, Syed NI, Lorscheider FL. Retrograde degeneration of neurite membrane structural integrity of nerve growth cones following in vitro exposure to mercury. Neuroreport. 2001 Mar 26;12(4):733-7.

• Mutter J, Naumann J, Sadaghiani C, Schneider R, Walach H. Alzheimer disease: mercury as pathogenic factor and apolipoprotein E as a moderator. Neuro Endocrinol Lett. 2004 Oct;25(5):331-9.

• Mutter J, Naumann J, Schneider R, Walach H. Mercury and Alzheimer disease. Fortschr Neurol Psychiatr. 2007 Sep; 75(9):528-38. Epub 2007 Jul 12.

[2] idem à 1

Source


____________________
Participez avec nous dans la création de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
salu Saf1 merci pour cet article fort interessant
qcq tu propose tu crois k on peut ne plus utiliser d amalgamme ds nos cabinets? moi j y pense serieusement


____________________
La plus perdue de toutes les journées pour un dentiste est celle où il n'a pas de carie à se mettre sous la dent.
Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
doc2727 a écrit:
qcq tu propose tu crois k on peut ne plus utiliser d amalgamme ds nos cabinets?

Je crois qu'il appartient à chacun de choisir avec quoi il veut travailler...si on choisit de bannir l'utilisation de l'amalgame dans son cabinet il faut être capable de comprendre le choix de ceux qui veulent continuer à le faire et ne pas les dénigrer auprès des patients.. en absence d'un concensus de son interdiction.

Je crois que l'amalgame reste, dans bien des cas, irremplaçable..


____________________
Participez avec nous dans la création de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
De plus en plus de dentistes excluent l'amalgamme de leur panoplie de matériaux d'obturation. Je pense que je ferais de même. d'autant plus que jour après jour, les recherches pointent du doigt le rôle potentiel quelques fois confirmé du mercure dans l'apparition de divers pathologies. notez par exemple les réactions d'hypersensibilté observées chez les patients porteurs d'obturation à l'amalgamme, ainsi que divers inflammations granulomateuse qui en découlent. (mon sujet de thèse aborde cette question, je peux poster quelques publications qui traitent du sujet si vous le souhaitez) diplomé


____________________
etre conscient que l on est ignorant est un gd pas pr le savoir.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
we ca sera tres interessant soffia de poster les articleen rapport avec ce sujet.


____________________
La plus perdue de toutes les journées pour un dentiste est celle où il n'a pas de carie à se mettre sous la dent.
Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
[color=#ff0000]Saf1[/color]® a écrit:
Le mercure s’en échappe par vaporisation sous l’effet de la mastication et par l’ionisation due à la corrosion de l’amalgame au contact de la salive. Les vapeurs de mercure inhalées remontent directement au cerveau par le nerf olfactif.


j'accepte le fait qe le mercure soit toxique par contact direct ou même par proximité, mais je vois pas vraiment comment la vapeur peut PASSER A TRAVERS UN NERF pour arriver au cerveau??? vous pouvez expliquer plus svp?!?!?! Confused

Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
La phrase que tu as citée m'a interpelé aussi.. c'est vrai que c'est un peu tiré par les cheveux.
L'article ne cite pas ses références de la manière académique qu'on a apprise et qu'on applique dans nos thèse.. et est voulu alarmiste et utilise un langage et une argumentation pas vraiment scientifique :
Des métaux tels que le zinc, l’aluminium, le cuivre, le cadmium, le chrome sont aujourd’hui reconnus comme capables de potentialiser l’effet toxique du mercure (oui mais comment? à distance? ). Quand on sait que tous ces métaux sont communément employés en dentisterie, on se doute (un verbe qui dérange) que chaque habitant des pays industrialisés porte en bouche un cocktail (là on est dans litterature) détonnant et à haut risque de favoriser le développement de la maladie d’Alzheimer.

C'est pas vraiment un article scientifique .. la source : collectif-rec.blog.20minutes.fr
(D'abord c'est tiré d'un blog, en suite et pour info, 2O minutes est un journal distribué gratuitement dans les métros de Paris... y a t il un rapport je sais pas)

Donc voila c'est la discussion que je voulais avoir quand j'ai posté cet article.


____________________
Participez avec nous dans la création de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
La thèse de soffia nous serait très utile, je pense.


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
Chose promise chose due. je mets à votre dispositions deux articles qui incriminent l'amalgamme ainsi que d'autres métaux dans l'appartition d'inflammations granulomateuse au niveau de la cavité buccale.


http://www.fileden.com/files/2007/6/19/1191905/resolution%20of%20orofacial%…

http://www.fileden.com/files/2007/6/19/1191905/CONTACT%20OROFACIAL%20GRANUL…

Le second article est quelque peu bricolé, j'avais perdu la version pdf et je n'ai gardé que la traduction que j'ai faite moi même. mais bon, ca peut être utile diplomé


____________________
etre conscient que l on est ignorant est un gd pas pr le savoir.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Amalgames dangers... 
Je me permets de poster le contenu du 2ème document :

CONTACT OROFACIAL GRANULOMATOSIS CAUSED BY DELAYED HYPERSENSITIVITY TO GOLD AND MERCURY


La granulomatose orofaciale (GOF) représente un groupe de maladies caractérisées par une inflammation granulomateuse de la cavité buccale et de la région maxillo-faciale.

La granulomatose Orofaciale, une entité avec des dispositifs clinico-pathologiques caractéristiques, est pensée pour être un processus réactif. Les auteurs décrivent la granulomatose orofacial liée à l'allergie de contact à l'or et à une réaction allergique possible au mercure des obturations dentaires. La dermatite de contact ainsi allergique aux métaux or et mercure devrait être considéré comme agent étiologique possible de la granulomatose orofaciale.


Rapport de cas:
Cas1 : Un patiente de 65 ans se présente avec l'érythème et le gonflement de la lèvre supérieure de 10 mois de durée. La patiente a eu des couronnes en or sur ses incisives supérieures, placées 5 ans plus tôt.
Un érythème de couleur violet prononcé et un gonflement persistant de la lèvre et de la partie supérieure de la joue gauche est observé . Un spécimen de biopsie obtenu à partir de la lèvre a montré l'acanthose, parakeratose et l'exocytose avec une infiltration marquée de la sou muqueuse. Granulomes non ceséeux, davantage prononcés dans les couches profondes de la sou muqueuse et à côté des glandes salivaires.
Les investigations de laboratoire ont exclu la maladie de Crohn, la sarcoïdose, et les infections focales. Les résultats d'essai de pièce rapportée sont montrés dans le tableau II. Un spécimen de biopsie révèle : oedème du derme, et une infiltration péri vasculaire et interstitiel composé de lymphocytes, d’histiocytes, et d'éosinophiles.
Le patient a été conseillé de remplacer les couronnes d'or. L'amélioration marquée a été notée 3 mois après le remplacement, et l'involution totale de la granulomatose orofaciale après 5 mois. Trois ans après, le patient était en bonne santé sans des signes de la maladie de Crohn.

Cas2 : patiente de32 ans, se présente avec un oedème et un érythème de longue date de sa lèvre inférieure qui était apparue après le début du remplacement de plusieurs obturations d'amalgame. Une biopsie de la lésion a montré l'exocytose et une infiltration périvasculaire lymphohistiocytique . On a observé des granulomes non caséeux dans la soumuquueuse ; leurs dispositifs sont montrés dans le Tableau I.
Comme dans le 1 er cas, les résultats de toutes les investigations de laboratoire étaient dans des limites normales. Des résultats d'essai de pièce rapportée sont montrés dans le tableau II. La patiente était peu disposée à subir une substitution complète des amalgames de mercure. Deux ans après, elle n'a eu aucun signe de la maladie de Crohn mais le gonflement de sa lèvre et langue inférieures avait augmenté.


Discussion :

On pense que la granulomatose orofaciale peut être un processus réactif avec des dispositifs clinicopathologiques caractéristiques. Quelques causes bien connues incluent la présence ou le développement de la maladie de Crohn et de la sarcoïdose. Le rôle de l'allergie de nourriture est contesté. Quelques auteurs ont décrit l'association de la granulomatose orofaciale avec la sensibilité de contact à la nourriture, aux additifs, et aux assaisonnements, alors que d'autres ne pourraient pas confirmer ces observations.

Les rapports au sujet des allergènes de contact, autre que la nourriture, se sont reliés d'une manière causative à la granulomatose orofaciale sont rares. Pryce et King ont décrit un garçon chez qui la granulomatose orofaciale a été associée à l'hypersensibilité retardée à la réaction allergique du contact au cobalt, au zing en amalgame dentaire a été associé au développement de lymphocytome de la lévre.10 deux des patients avec le chéilite granulomateuse ont eu une allergie semblable de contact à l'amalgame dentaire.

Nos cas montrent le développement de granulomatose orofaciale en association avec l'allergie de contact aux métaux, à savoir or et mercure. La clinique de la granulomatose orofaciale dans notre premier cas montre une involution totale des lésions 5 mois après le remplacement des couronnes d'or, alors que le patient subissait le traitement avec les corticostéroïdes topiques seulement. Ce cas suggère un rapport causal possible entre la sensibilité de contact avec l’or et le développement de la granulomatose orofaciale. Remise spontanée de la granulomatose orofaciale a été observée, mais un tel processus peut prendre des années.dans le deuxième cas, la granulomatose orofaciale a été probablement liée à l'exposition persistante au mercure dans les anciennes obturations dentaires cela a été augmenté par trauma pendant le traitement dentaire.


Les résultats positifs de la pièce rapportée avec l'or et le mercure, qui a persisté pendant une longue période, suggèrent qu'un mécanisme immunologique de l'hypersensibilité retardée a été impliqué dans la formation de granulome. Ainsi il pourrait speculer que la granulomatose orofaciale chez nos patients est une expression d'une réaction allergique de contact.

Les propriétés de l'or dentaire sont différentes de ceux de l'or en bijoux en ce qui concerne la solubilité. La température dans la bouche est plus haute que celle sur la peau, une différence qui peut augmenter le taux de réaction.
À travers la nourriture, les matériaux d'or entrent en contact avec les solutions d'acide aminé, qui sont capables de dissoudre des alliages d'or de carat et qui produisent des sels de métaux et l'usage mécanique des restaurations d'or dentaire peuvent favoriser le dégagement d’or fortement insoluble.

Il est interesant que la réaction de sensibilité retardée dans notre cas comporte des lymphocytes, cellules d'epithelioides, et cellules géantes de Langerhans', entourées par une jante des lymphocytes, ont été observés dans les couches profondes de la soumuqueuse, de ce fait montrant les caractéristiques d’un début lourd d’infiltration granulomateuse. La participation des glandes salivaires dans les deux cas peuvent se diriger à la formation de granulomes à l'emplacement de l'exposition aux allergènes cela être livré avec la salive. L'exocytose et la preésnce de lymphocytes à la jonction dermo epidermale et dans le soumuqueuse recouvrant les granulomes dans les deux cas soutient les dispositifs de la dermatite de contact, de ce fait impliquant une autre voie directe de l'allergene par le muqueuse.
Les changements histopathologiques, y compris la présence des lymphocytes de T et des cellules de S-100-positive dans les granulomes, La grande variabilité observée dans les granulomes, avec la sous-épithélial lourde infiltration composé de lymphocytes de T et de B et de cellules de plasma observé dans les spécimens du même patient, peut-être soutient la notion de la présence des mécanismes immunologiques humoraux et cellulaires agissant simultanément. Sur la base des caractéristiques cliniques, des résultats d'essai de pièce rapportée, et des résultats histopathologiques et immunohistochimique, nous postulons que la granulomatose orofaciale chez nos patients était due à une réaction allergique de contact de l'or et du mercure. Alternativement, il pourrait speculer que la granulomatose orofaciale dans nos cas est une expression d'une réaction allergique de contact provoquée par les métaux or et mercure.


____________________
Participez avec nous dans la création de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Message Amalgames dangers... 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Partenaire : pandentaire.com | portail dentaire marocain