Mettre en page de démarrageS’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Les Journées Francophones de Radiologie
Auteur Message
Répondre en citant
Message Les Journées Francophones de Radiologie 
Ostéite des maxillaires.
Objectifs
L'ostéite des maxillaires est une pathologie rare. Les signes cliniques sont assez univoques et les aspects radiologiques variables. Notre objectif est de décrire les différents aspects radiologiques (radiographie standard, TDM) de l'ostéite des maxillaires.

Matériels et méthodes
Nous rapportons les observations de cinq patients atteints d'une ostéite des maxillaires : quatre localisations mandibulaires et une localisation maxillaire. Trois patients, ont consulté pour une tuméfaction génienne basse d'allure inflammatoire, un patient présentant une ostéite mandibulaire chronique compliquée de fracture et une patiente présentant une ostéite maxillaire compliquant une maladie de Paget. Tous les patients ont été explorés par une radiographie panoramique et un examen TDM.

Résultats
Les signes radiologiques trouvés : ostéolyse géographique à limites nettes, ostéolyse géographique à limites floues, foyer d'ostéocondensation osseuse et un aspect de séquestre osseux. Un abcès des tissus mous voisins a été retrouvé chez deux patients. Dans tous les cas, le diagnostic d'ostéite a été porté sur l'imagerie et confirmé par l'examen anatomopathologique.

Conclusion
L'ostéite des maxillaires est une pathologie dont les aspects radiologiques sont variables. En faire un diagnostic précoce est un impératif pour adapter le traitement et éviter les complications qui peuvent être graves.[/hide]

Pour consulter les Diapos et éventuellement télécharger en format PDF



Imagerie des tumeurs et pseudotumeurs odontogènes du maxillaire

Objectifs
Etudier l'apport de l'imagerie en particulier la tomodensitométrie dans le diagnostic positif et le bilan d'extension de ces tumeurs.

Matériels et méthodes
Nous rapportons une étude rétrospective de 20 cas de tumeurs maxillaires colligés au service de radiologie 20 Août sur une période de deux ans (2004-2006). Le bilan radiologique effectuéétait un scanner avec reconstructions axiale, coronale et 3D et une radiographie panoramique chez tous nos patients.

Résultats
L'âge moyen de nos patients était de 31 ans avec une légère prédominance féminine. Les signes cliniques étaient dominés par l'apparition d'une tuméfaction mandibulaire. La TDM avait montré un processus ostéolytique cloisonné multikystique en « bulle de savon », soufflant les corticales interne et externe dans 14 cas d'améloblastome associéà une rupture de la corticale par endroit et une résorption des racines adjacentes dans 9 cas, une image lacunaire dans les deux cas de myxomes, une opacité diffuse de la mandibule dans deux cas de cementoblastome, une opacité irrégulière au niveau de l'hémimandibule gauche dans deux cas d'odontome et une lésion ostéolytique avec de multiples travées dans le cas d'hémangiome.

Conclusion
L'imagerie et en particulier le scanner sont les meilleurs moyens d'exploration de ces tumeurs permettant un diagnostic positif et une orientation sur le type de lésion.
Pour consulter les Diapos et éventuellement télécharger en format PDF




Aspects clinico-radiologiques des kératokystes odontogènes

Objectifs
Illustrer l’apport de l’imagerie dans le diagnostic des kératokystes odontogènes.

Matériels et méthodes
Etude rétrospective de 30 cas de kératokystes. Les patients étaient explorés par des radiographies standard dans tous les cas. L’examen TDM était pratiqué dans 21 cas. Le diagnostic histologique était obtenu dans tous les cas.

Résultats
Trente cas de kératokystes étaient colligés durant les seize dernières années, Il s’agissait de 18 hommes et 12 femmes, âgés de 11 à 77 ans. Les lésions siégeaient à la mandibule dans 23 cas, au maxillaire dans le reste. La tuméfaction jugale avait été le signe le plus fréquent (22 cas). Une fistule productive avait été révélatrice dans 9 cas. Dans 3 cas, le kératokyste entrait dans le cadre d’une naevomatose basocellulaire. A la radiologie, l’ostéolyse était monogéodique dans 12 cas et polygéodique dans 18 cas. La TDM était utile pour l’exploration des lésions volumineuses et des localisations maxillaires. Elle l’a été aussi pour montrer la calcification de la faux du cerveau dans la naevomatose basocellulaire.

Conclusion
Le kératokyste odontogène est une lésion kystique rare des maxillaires. Les signes cliniques ne sont pas spécifiques. L’imagerie est nécessaire pour l’orientation diagnostique, le bilan lésionnel et l’appréciation des récidives. Le diagnostic de certitude est anatomo-pathologique.



Pour consulter les Diapos et éventuellement télécharger en format PDF


Améloblastome malin

Objectifs
Rapporter un cas d'améloblastome malin et mettre le point sur l'évolution métastatique de cette tumeur malgré son histologie bénigne. Son diagnostic est donc souvent rétrospectif clinique et radiologique et non histologique.

Matériels et méthodes
Patiente de 52 ans opérée à trois reprises pour améloblastome mandibulaire gauche, consultant pour une tuméfaction jugale gauche. Le bilan a consisté en une TDM faciale et thoracique.

Résultats
La TDM faciale a objectivé l'aspect d'une récidive tumorale intéressant la région rétrozygomatomaxillaire, parotidienne et amygdalienne gauche avec des métastases au niveau du processus frontal et la face orbitaire du maxillaire et du toit de l'orbite droits. Le scanner thoracique a retrouvé plusieurs nodules parenchymateux pulmonaires associés à deux autres nodules hépatiques d'origine métastatique. Sur ces données évolutives et radiologiques, le diagnostic d'améloblastome malin est retenu et la patiente fut adressée à la radiothérapie.

Conclusion
L'améloblastome est une tumeur agressive. Les récidives sont très fréquentes sur le moignon mandibulaire réséqué et sur les parties molles et les muscles voisins. Sa transformation maligne avec métastases à distance est très rare rendant le pronostic péjoratif, justifiant une surveillance clinique et radiologique des patients opérés.

Pour consulter les Diapos et éventuellement télécharger en format PDF

Si vous tombez sur autre chose au cours de votre navigation sur le site ajoutez la ici.


____________________
Participez avec nous dans la création de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Partenaire : pandentaire.com | portail dentaire marocain