Mettre en page de démarrageS’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Un patient témoigne
Auteur Message
Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
Témoignage d'un patient, paru sur la revue "information dentaire"

<Aujourd'hui j'ai 44 ans et je hurle. Pourquoi m'a-t-on laissé perdre mes dents ? J'avais 16 ans quand le problème a commencé. Mes gencives saignaient, j'avais de la plaque dentaire.
- Brossage insuffisant me disait-on... alors je brossais, docile et convaincue de mon " insuffisance".
Je n'aimais pas voir ces dépôts sales sur mes dents... alors je brossais, même si cela n'était pas évident car je n'obtenais pas de bons résultats et j'avais mal. Mon dentiste me disait qu'il s'agissait d'une simple " gingivite "; un petit effort de ma part et tout s'arrangerait. Donc, je brossais !
Mais - non - cela n'allait pas mieux ! De 16 ans à 34 ans j'ai eu plusieurs dentistes qui m'ont tous chanté la même chanson. Pour éviter les complications j'ai même arrêté de fumer il y a trois ans et cela n'a rien changé, au contraire ma gencive était de plus en plus douloureuse.
Un autre dentiste consulté m'a prescrit - avec conviction - des cures de trois semaines "d'Imudon" [Antiinfectieux pour traitement oral local (à visée immunostimulante ce médicament a été retiré du marché en octobre 2005)], je n'en ai eu aucun résultat. Pour m'aider, il pratiquait des détartrages qui me laissaient des dents sensibles et une gencive très douloureuse.
C'est à ce moment là que je me suis tournée vers mon médecin généraliste pour l'interroger sur mon cas, sur ma santé. Je n'ai pas eu l'impression que cela l'intéressait outre mesure "Parlez-en à votre dentiste "...
A 38 ans mes dents ont commencé à bouger et le dentiste a commencé à compter les victimes ... - Une, deux, trois extractions...
Il m'a alors mis en place des bridges car "on ne peut pas rester avec des trous"...
Il a attaché les dents du bas ensemble.
Certaines de mes dents ont alors été dévitalisées...
Les bridges n'ont pas tenu car les dents du fond étaient trop mobiles, il a fallu les enlever 4 ans plus tard.
A ce jour, je ne supporte pas l'appareil que j'ai en bouche, il me porte au cœur et je n'ai plus d'autre solution car je n'ai pas assez d'os pour faire autre chose.
- OK, je n'ai pas eu un bon terrain, mais je n'aurais jamais dû en arriver là !
- Les dentistes et mon médecin ne m'ont pas écouté, ils n'ont jamais été attentifs à mon problème. J'ai l'impression d'avoir toujours été considérée comme une "quantité négligeable".
Cela me choque.
Qu'aurait-il fallu que je leur dise pour qu'ils arrêtent de me juger "moi" et qu'ils s'interrogent sur la nature réelle de mon trouble ?
- Je le sais maintenant, je souffre d'une maladie parodontale pour laquelle j'aurais pu bénéficier d'un traitement spécifique qui aurait minimisé les dégâts.
- Mon verdict :
- "Docteurs passez la main si vous ne savez pas,
- Si vous savez, soignez-nous comme vous le feriez pour vous ou un membre de votre famille.
- Ne soyez pas indifférents, cela nous coûte trop cher à nous".>

VOS REACTIONS..


____________________


Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
il me parait que ce témoignage date de la période qui précède l' établissement d'une qeconqe classification de maladies parodontales... à l'époque ou on ne connaissait des parodontopathies que la gingivite !!!

Amine donne-nous plus de renseignements concernant ce témoignage (date, pays..) ça aide à comprendre...


Sinon ma réaction: m'en tenant q' à son témoignage: je plains ce monsieur...

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
L'article est un peu vieux c vrai (1996) et ça se passe en france.


____________________


Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
je pense que ce qui lui fait mal le plus (encore plus que le faite de perdre ses dents) c'est que il a l'impression que son problème fut pris à la légère par "ses" dentistes son médecin ! autrement (je veux dire si on avait manifesté un peu plus d'attention et d'empressement pour son cas et lui expliquer la nature de sa parodontopathie) il aurait très bien accepté la perte de ses dents (si c'est inevitable) et sa prothèse actuelle...

je pense que, face à un tel témoignage, "ses" dentistes devront se sentir mal.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
à mon avis c est un temoignage subjectif qui reflete une tendance paranoide de ce patient parce qu il se sens offensé. c est un paranoiaque.

a 16 ans le diagnostic etait une gingivite ( je ne pense pas qu il y'a un dentiste qui ne sais pas distinguer une parodontite d une gingivite) pour cela je vois que le diagnostic est juste.

de 16 ans a 34 ans: il changait de dentistes, cad qu il ne suivait pas un traitement parodontal complet ou y'a la phase de maintenance, le suivi chez un meme dentiste. ce patient exige des resultats rapides. et je doute en sa motivation a l hygiene sutout qu il es fumeur.



mais il reste un point d interogation !! c est celui des bridges qu on lui a fait sur des dents piliers a faible etat parodontal

nul nul

Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
ca me rappel un patient pour qui j'ai fait un detartrage-surfacage, 1 semaine apres le patient vient me repocher que mon traitement lui a causer des mobilites dentaires et des recessions fourire fourire fourire

alors que c 'est une chose normal: lorsqu on enleve les bloc de tartre des racines des incisifs inferieurs, elles seront mobiles parce que le tartre qui les solidarisait avant n'est plus là. et que c est normal d observer des recessions apres surfacage diplomé

chose qui nous obligent de bien expliquer a nos patients le type de traitement et les resultats qu on va obtenir apres pour eviter ce genre de polemique avec les patients

rakoum 3arfin lmgharba 3la sebaa


Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
abulkassis a écrit:
je ne pense pas qu il y'a un dentiste qui ne sais pas distinguer une parodontite d une gingivite

à cette epoque là y avait pas de gingivite et parodontite mais une maladie parodontale, la classification de l'AAP sur laquelle on se base date depuis 1999.
sachant que actuellement les parodontopathies sont responsables de 40./. des extractions dentaires donc c pas flagrant qu'il perd toutes ses dents; mais ce qui est pas bon c que personne de ses medecins n'a prevu la perte des dents pensif

Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
abderrahmane a écrit:
abulkassis a écrit:
je ne pense pas qu il y'a un dentiste qui ne sais pas distinguer une parodontite d une gingivite

à cette epoque là y avait pas de gingivite et parodontite mais une maladie parodontale, la classification de l'AAP sur laquelle on se base date depuis 1999.

en 1995 il y avait une classification: La Conférence de Consensus d'Ittingen (1994) ...

1. PA.
2. Parodontites à début précoce
PJL ou pré-pubertaire
PJG
3. Parodontite ulcéro-nécrotique
4. Parodontite réfractaire
5. Abcès parodontal
pour ne citer qe ceux là.

Bon, il est difficile de situer exactement les faits, d'autant plus q'il ne donne pas son âge en 1995!... si on avait son age, et à supposé que le temoignage fut recueilli peu de temps avant sa publication, on aurait pu par un simple calcul savoir q'elle classification fut en vigueur... mais bon..; je soutiens qd meme le faite que il n'y avait pas de classification ...

n'empêche, ceci ne déculpabilise pas "ses" dentistes pour autant..; du témoignage déchirant ,ce monsieur cri l'indifférence et le manque d'empressement pour ses inquiétude... il en ressort une condamnation pour l'indifférence... si une classification claire n'était pas encore établie, manifester de l'intérêt pour ces patients fait parti des fondements de la profession depuis Hippocrate..

je dis que ... souvent , juste un peu de la sollicitude , même affectée, aurait pu lui faire accepter la perte de ses dents, et lui aurait prédisposé à accepter sa prothèse (c'est clair que son " il me porte au cœur" est de grande part d'ordre psychologique)

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
abulkassis a écrit:
à mon avis c est un temoignage subjectif qui reflete une tendance paranoide de ce patient parce qu il se sens offensé. c est un paranoiaque.

un témoignage de ce genre ne peut être que subjectif , il cri sa souffrance! et apparemment ça lui vaut que tu le traite de parano"?! qd meme!

abulkassis a écrit:
a 16 ans le diagnostic etait une gingivite ( je ne pense pas qu il y'a un dentiste qui ne sais pas distinguer une parodontite d une gingivite)

siii, si la parodontite n'est pas encore une notion, une entité pathologique telle q'on la connait aujourd'hui.

abulkassis a écrit:
de 16 ans a 34 ans: il changait de dentistes, cad qu il ne suivait pas un traitement parodontal complet ou y'a la phase de maintenance, le suivi chez un meme dentiste. ce patient exige des resultats rapides. et je doute en sa motivation a l hygiene sutout qu il es fumeur.


il a arrêté.. tu doute encore de sa motivation?..( je ne c pas ce qui me prend à le défendre.. B9A FYA WA9ILLA!) :p

abulkassis a écrit:
mais il reste un point d interogation !! c est celui des bridges qu on lui a fait sur des dents piliers a faible etat parodontal

nul nul

c'est ce qui réconforte ce que j'ai dit : la parodontite n'était pas encore une notion.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
classification ou pas classification, ce qui est sur c ke ce patient n a pa ete suivi sur le plan psychologique,le rapport praticien patient etait tellement machinal que le patient n en retena que le resultat catastrofique, soit il en rapport ou non,ac une bonne prise ne charge etiologique .
moralite de l histoire:
quel que soit le diagnosic et quelque soit le traitement toujours rester humain ,et qu il ait une gingivite ou une parodontite c tout d abord un patient qui souffre. n oubliant jamais ca les amis et bon courage pour le reste. Wink Wink Wink Exclamation Question


____________________
salut confrere et consoeur, jespere que vous allez bien.bon cafe dentaire et medical a tous.a plus
Répondre en citant
Message Un patient témoigne 
pour commencer les classifications des maladies parodontales ont toujours existées et ce je crois meme avant la naissance de notre cher patient.
maintenant qu'il yait negligence de la part d'un praticien ça peut arriver,mais ce que je sais d'aprés une petite experience privée c'est que c'est toujours de la part du praticien et jamais du patient meme si le patient reviens pour son RDV la tete doubleé de volume ,avec une medication interseance que le praticien lui a mis enplace 2 ans avant. casse tete .


____________________
je suis là.
Message Un patient témoigne 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Partenaire : pandentaire.com | portail dentaire marocain