Mettre en page de démarrageS’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 3 sur 3
Aller à la page: <  1, 2, 3
Pulpotec : pour ou contre ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
merci pour ces informations François.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Ronaldo a écrit:
augmentation du taux d'échec avec la chaleur de l'été fallait y penser oui c'est fort possible attendons l'hiver pour voir


Je disais ça parce qu'il y a des conditions de conservation qu'il faut respecter; Le formaldhéyde se conserve 3 ans à une température inférieure à 25° à l’abri de la lumière.
On va pas attendre l'hiver, faut juste créer les conditions propices au cabinet (climatisation, mini-réfrig).

Pour les dents temporaires y a pas de souci, pour les molaires permanentes les indications du Pulpotec sont vraiment limitées, le terme "pulpite" comme indication est un peu vague car il faut préciser que :
- En cas de pulpite irréversible provoquant une rage de dent le Pulpotec est contre-indiqué car inflammation généralement totale de la pulpe, en cas de pulpite chronique l'état pulpaire est douteux et il y a possiblité de nécrose partielle, le recours au Pulpotec dans ces cas n'est pas sur.

Reste les cas de caries assises sur la pulpe sur dent assymptomatique et les cas de pulpites réversibles ou l'effraction pulpaire lors du curetage est inévitable.

Qu'en pensez vous ?


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Ce n’est pas mon avis, la pulpite irréversible est une bonne indication pour le pulpotec et d’expérience les résultats sont bons, évidement plus elle est interceptée tôt et plus on a de succès. A l’usage on affine son diagnostic et on augmente son taux de réussite. Il faut savoir intervenir au bon moment et ne pas attendre.

Le cas est bien sur différent pour une pulpite chronique mais si, à l’ouverture de la chambre pulpaire un seul canal est nécrosé et les deux autres vivants, on peux tout à fait réaliser une pulpectomie du canal nécrosé et une pulpotomie pulpotec des canaux vivants; ce cas est finalement assez fréquent.

Mais, bien sur en cas de doute sur la vitalité d’un canal, il faut le traiter en pulpectomie.

Je crois que comme toute technique, il faut la pratiquer progressivement et surtout oublier cette idée que la pulpotomie est une technique de seconde zone, ce n’est le cas que si elle est baclée ( diagnostic et pulpotomie). La pulpotomie doit être franche et réalisée dans les règles de l’art. Dans les premières utilisations, il faut savoir perdre un peu de temps pour bien réaliser sa pulpotomie, ce qui ne va pas de soi.

Cependant, on maitrise toujours mieux ce que l’on voit ( pulpotomie ) que ce que l’on ne voit pas ( travailler à l’apex ) quelle que soit la méthode utilisée ( le localisateur d’apex ou la radio, bien que très utiles, ne remplacent pas la vision directe ).

C’est le WYSIWIG anglo saxon ( What You See Is What You Get ) et inversement.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Dans les cas de pulpites irréversibles avec douleurs spontanées et après l'enlèvement de la pulpe camérale on se retrouve fréquemment avec un saignement abondant du canal radiculaire le plus large (canal palatin sur molaires sup et canal distal sur molaire inf), comment procéder dans ces cas? placer le pulpotec qd même? essayer d'obtenir l'hémostase? si la pulpect de ce canal s'avère nécessaire, feriez vs de même pr les autres canaux?

ce serait génial si chacun dévoile son procédé opératoire, instrument utilisés, fraises, consistance pulpotec...etc ?

Bon, je commence : trépanation avec une fraise boule, réalisation de la cavité d'accès bien dégagée avec une fraise Endo Z, cette même fraise servira pr réaliser une coupure franche du parenchyme pulpaire à l'entrée des canaux (haute vitesse), pr placer le pulpotec je dois d'abord avoir l'hémostase et vérifier la visibilité de points rouges au niveau des entrées canalaires signalant la présence du parenchyme pulpaire. Une fois ces conditions réunies, le Pulpotec est préparé, consistance : le pulpotec s'enroule sur lui même et n'adhère plus à la plaque, je forme une petite boulette que je place avec une précelle au niveau de la cavité d'accès puis je foule avec un fouloir à amalgame et je presse bien au niveau des entrées, si je juge nécessaire d'ajouter une autre couche de pulpotec je le fais de manière à bien couvrir le plancher pulpaire. Je place le ZOE et je demande au patient de mordre sur un rouleau de coton pr le presser.

Bien sur la cavité d'accès est protégée de la salive et de la septicité de la cavité buccale avec les moyens de bord.

Toutes vos critiques sont les bienvenues.


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Apparemment personne ne fait du Pulpotec ni même François, on parle seulement.


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Voila ce que j'ai trouvé sur le site du fabricant :

Technique

Mode d'emploi
Réaliser une pulpotomie selon la technique habituelle, il n’est pas nécessaire de poser une digue.
Utiliser des instruments rotatifs à grande vitesse afin d'éviter l'arrachement des filets radiculaires et prendre soin d'éliminer toute la pulpe camérale.
1. Anesthésie locale.


Ensuite, 2 méthodes de mise en place du Pulpotec peuvent être recommandées:
Méthode traditionnelle
2. Ouverture de la chambre pulpaire avec une fraise chirurgicale en métal dur, FG, (tige blanche).


3. Eviction de la pulpe camérale avec une fraise "Endo" en métal dur, FG.


4. Parfaire la forme de la chambre pulaire avec une fraise diamantée, forme "poire", FG, ISO 018.


5. Mélanger extemporanément Pulpotec liquide et Pulpotec poudre jusqu'à obtention d'une pâte de consistance crémeuse. Utiliser un bourre-pâte de large diamètre pour l'introduire dans la chambre pulpaire. La présence d'un peu de sang résiduel ne nuit en rien à l'efficacité de Pulpotec, il suffira de donner une pression de seringue à air dans la chambre pulpaire juste avant d'y placer le Pulpotec.


6. Placer un ciment d'obturation provisoire sur la dent.


7. Interposer un rouleau de coton entre les deux arcades et faire mordre le patient progressivement, mais franchement, afin que Pulpotec épouse intimement les parois de la chambre pulpaire et les orifices des canaux radiculaires.


8. Eliminer d'éventuels excès de ciment.


9. Lors d'une seconde séance effectuée après la mise en place du Pulpotec, on terminera le traitement par la pose d'une obturation étanche définitive, sous forme d'un amalgame ou de tout autre matériel idoine, posée directement sur le Pulpotec après élimination du ciment provisoire.
Laisser une fine couche intermédiaire de ciment provisoire qui agira comme matériel d'isolation entre Pulpotec et le matériel d'obturation défininitif.
Bien que cela ne soit pas indispensable, il est recommandé de réaliser une prothèse conjointe sur la dent traitée pour parfaire son étanchéité et la consolider afin de lui assurer une plus grande pérennité.


Méthode simple
Il existe également une autre méthode simple et tout aussi efficace pour introduire Pulpotec dans la chambre pulpaire : mélanger extemporanément la poudre et le liquide du Pulpotec sur une plaque de verre jusqu'à obtenir une boulette à consistance mastic souple, lui donner une forme allongée afin de la déposer directement dans la chambre pulpaire, la pousser plus à fond avec une spatule, puis procéder comme précédemment avec le ciment d'obturation provisoire et le rouleau de coton.


Pour toutes questions ou remarques éventuelles, veuillez envoyer vos emails à :
drjb@pulpotec.com


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Désolé pour le retard du à des problèmes personnels.

Je pratique la première méthode du mode d’emploi pour placer du pulpotec;

tépanation avec une fraise zékrya chirurgicale, puis une zékrya endo pour dégager le plafond de la chambre pulpaire puis une fraise poire diamantée pour nettoyer et mettre en forme la chambre pulpaire ( la zekrya endo me semble moins bien adaptée , en particulier à l’entrée des canaux, pour sectionner sans arracher la pulpe )
Je donne un jet prononcé de seringue à air dans la chambre pulpaire et je place le pulpotec préparé à consistance crème épaisse avec un lentulo de gros diamètre ( bourre ciment ) dans cette chambre pulpaire.
Enfin je place un ciment provisoire du commerce et je fais mordre le patient sur un rouleau de coton humide ( le ciment provisoire ne colle pas au coton ) pour terminer la pulpotomie et radio de contrôle.

Le tout sous aspiration chirurgicale mais sans digue.

Puis je revois le patient ultérieurement pour une obturation définitive et souvent la pose d’une couronne .

Message Pulpotec : pour ou contre ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 3 sur 3
Aller à la page: <  1, 2, 3
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Partenaire : pandentaire.com | portail dentaire marocain