Mettre en page de démarrageS’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 2 sur 3
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Pulpotec : pour ou contre ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Le Dr Lewis ne fait que reprendre ses propos et n’apporte pas d’argument complémentaire.

Il est par contre interessant de lire l’article complet du Dr Milnes (Persuasive Evidence that Formocresol Use in Pediatric Dentistry Is Safe ) qui démontre avec beaucoup de détails le fait qu’il n’y a pas de danger à utiliser le formaldéhyde à dose dentaire habituelle, lequel formaldéhyde se trouve déjà naturellement présent dans “les tissus mammifères”.

Voici deux autres publications qui vont dans le même sens:

"CONSEQUENCES OF ENDODONTIC TREATMENT OF PRIMARY TEETH. PART II. A CLINICAL INVESTIGATION INTO THE INFLUENCE OF FORMOCRESOL PULPOTOMY ON THE PERMANENT SUCCESSOR."
MULDER GR, VAN AMERONGEN WE, VINGERLING PA.
ASDC JOURNAL OF DENTISTRY FOR CHILDREN.
JANUARY-FEBRUARY 1987.
Abstract
In the context of a study of the development of enamel lesions in permanent successors of primary molars treated by formocresol pulpotomy, a comparative clinical study was performed of 278 premolars divided equally between test side and control side. These teeth were assessed by two observers who, when finding enamel lesions, always differentiated between opacities and hypoplasias. The principal conclusions from this study are the following: The degree of agreement between the two observers was 96 percent. There was no significant difference in number of teeth with enamel lesions, between test side and control side. When the observed teeth with enamel lesions were related to the age at which pulpotomy was performed, the difference was still insignificant. Separate comparison of opacities and hypoplasias likewise showed no significant differences, even if related to age at which pulpotomy was performed. A formocresol pulpotomy exerts no influence on the size of enamel lesions found in permanent successors of the teeth on which pulpotomies were performed. The general conclusion from the results of this study is that formocresol pulpotomy is a successful technique for the treatment of primary teeth, not only as regards the life-span of these primary teeth (see Part I of the study) but also in terms of its effect on their permanent successors.



"EFFECT OF FORMALDEHYDE ON RAT LIVER IN DOSES USED IN PULPOTOMIES."
CORTES O, FERNANDEZ J, BOJ JR, CANALDA C.
THE JOURNAL OF CLINICAL PEDIATRIC DENTISTRY.
SPRING 2007.
Abstract
Many studies have questioned the toxic effects of formocresol, one of which is its systemic distribution. This study focused on determining whether there was risk of acute hepatic lesion after the use of intravenous formaldehyde in doses for multple pulpotomies in rats. Histological and biochemical changes were evaluated. Results showed that very high doses of formaldehyde injected into rats, doses that were much higher than those given for multiple pulp treatments in a single session in Pediatric Dentistry, showed no signs of liver toxicity.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
JEBLI a écrit:
il y a des points ambigus que je comprends pas, le pulpotec contient du formol qui entraine une momification de la pulpe, l'effet c'est une pulpo mortale fixatrice, et je ne vois pas comment une pulpe momifiée pourrait permettre une édification radiculaire sur une dent immature? secondo, c'est son usage sur les dents temp nécrosé présentant même un abcès, un confrère m'a confirmé qu'il avait une effet magique (selon ses propos) dans cette indication,


Or, des études récentes (6) prouvent la grande capacité de guérison de la pulpe, ce qui, compte tenu des observations du Professeur A. Marmasse sur la pulpotomie (7), nous a conduit à penser à la mise au point d’un matériau d’obturation capable de pallier aux inconvénients cités précédemment, permettant une cicatrisation de la pulpe radiculaire et sa pérennité dans le temps grâce à des substances permettant l’antisepsie et l’hémostase dans un premier temps et le maintien de l’antisepsie et de l’étanchéité à long terme par une bonne stabilité volumétrique.

Bon l'action de Pulpotec sur les dents nécrosées peut être expliquée par le fait qu'il ait une forte action antiseptique, mais quand je lis son indication en pédodontie : traitement des pulpites sur dents vivantes des molaires définitives immatures, permettant l’édification radiculaire complète de la dent, là je m'interroge : Edifiction radiculaire ou juste fermeture apicale? Pulpote guérirait-il les pulpites ?! devrions-nous peut-être revoir nos certitudes concernant l'édification radiculaire et envisager une participation/relai parodontal ?!! peut être que la mortification ne concerne que les quelques mm de la pulpe qui sont directement en contact avec le produit !

Rapide synthèse de ce qui a été posté ici : Aucune étude clinique sérieuse (outre celle des 310 cas radiologiques ont ainsi pu être suivis entre 3 et 13 ans et encore c'est pas concluant et cela ne concerne que l'aspect radiologique et symptomatique) sur la toxicité du produit, les arguments sont de l'ordre de la logique pure, peut être est ce à cause de ce que dit cette phrase que j'ai relevée et que j'ai modifiée pour convenir à ce que je veux dire : toute preuve confirmant ou infirmant que le formaldéhyde cause le cancer à des sites éloignés doit être considérée comme inconséquente pour plusieurs raisons : non-reproduisibilité, rapports inadéquats sur les méthodes expérimentales ou sensibilité analytique insuffisante.

Fronçois (d'abord bienvenue sur dent-café) le peu que tu nous as posté de "EFFECT OF FORMALDEHYDE ON RAT LIVER IN DOSES USED IN PULPOTOMIES." semble évoquer un autre risque non évoqué jusqu'ici et le contester à savoir la lésion hépatique... et jusqu'à présent des défenseurs et des détracteurs de pulpotec aucun camp ne présente de preuve.. tout est de l'ordre de la logique et la raison pure.

Bon pour conclure et puisqu'on n'a pas encore de preuve irréfutable j'adhère aux recommandations de Dr Lewis, je dis qu'il faut l'utiliser avec précaution, éviter tant que possible de l'utiliser pour un enfant, (je trouve curieux qu'on ait pas évoqué la femme enceinte et l'allaitement puisque la preuve est faite quant à sa distribution systémique)


____________________
Participez avec nous dans la création de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Bonjour,

Tout comme le Dr Milnes ( article de bon sens et très bien documenté ) , je reste persuadé de l'innocuité du formaldéhyde utilisé à dose dentaire ; tout est une question de dose.
Il est d'une part fabriqué par le corps lui même et d'autre part largement utilisé en dentisterie depuis les années trente avec de très bons résultats et c'est en vain que l'on recherche les pathologies malignes liées à ces traitements.

Quant à la pulpotomie, dans ses indications,elle me semble depuis longtemps la réponse aux nombreux échecs reconnus de la pulpectomie qui offre bien des difficultés dans sa réalisation quelque soit la méthode utilisée ( la liste des obstacles à sa réalisation ne serait ce que correcte est longue... et devrait la classer en traitement de dernière intention plutôt qu'un traitement d'attaque ). Marmasse disait que la meilleur obturation canalaire est la pulpe elle même.

J’ai assisté en novembre 2004  ( Paris ADF ) à un cours donné par le Professeur Charles Pilipilli de l’UCL de Louvain sur la pulpotomie qui,il me semble, explique le mode d’action du pulpotec.

“ L’action du formaldéhyde sur la pulpe dentaires est connue depuis longtemps: elle est fonction de son temps d’application, un temps d’application inférieur à 3 jours  conserve  la vitalité pulpaire;le formaldéhyde agit par fixation superficielle du parenchyme pulpaire situé au niveau de l’orifice des canaux radiculaires avec conservation de la pulpe sous-jacente vivante” .

d'autre part, “l’action du formaldéhyde cesse avec la prise de la préparation” ( EMC ),
le temps de prise du Pulpotec est d’environ 7 heures ce qui permet à la pulpe radiculaire de rester vivante.

Enfin, j'utilise cette méthode avec bonheur ( patient -adulte et pédo- et praticien ) depuis environ dix ans, il faut simplement rester très soigneux dans son travail, ce que permet la pulpotomie beaucoup plus aisément que la pulpectomie.



Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Merci pour ces précision fronçois... tout s'éclaircit pour ce qui est du mode d'action.
Alors selon le temps d'exposition Pulotec aurait une double action.
5min.. donc on peut faire une pulotomie vitale et une obturation définitive la même séance !


____________________
Participez avec nous dans la création de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Que voulez vous dire par une pulpotomie vitale et une obturation définitive dans la même séance?
Pour moi, une pulpotomie vitale (réalisée dans les règles de l'art ) est une obturation définitive.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
François j'aimerais bien savoir ton procédé opératoire dans l'utilisation du Pulpotec, consistance? mode d'application?


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Voici une étude réalisé au niveau de notre centre dentaire de Casablanca, il y est un passage concernant le formaldehyde :

Pulpotomie sur molaires temporaires : étude histologique de la réaction pulpaire au glutaraldehyde et à l’oxyde de zinc eugénol.

B. BOUSFIHA*, S. MSEFER**, S. TAHIRI MECHAKRA***, Y. HAIKEL****
* Professeur agrégée, Département de Pédodontie-Prévention, Casablanca.
** Professeur de l’enseignement supérieur et chef du Département de Pédodontie-Prévention, Casablanca.
*** Professeur de l’enseignement supérieur et chef du Laboratoire de Biostatistique et d’Epidémiologie, Casablanca.
**** Doyen, Chef du Département Odontologie Conservatrice Endodontie, Strasbourg.

Aperçu :

Il s’agit d’une étude in vivo sur des molaires temporaires humaines ayant subi une pulpotomie. L’objectif étant la
comparaison de la réaction histologique pulpaire face à deux produits, l’oxyde de zinc eugénol et le glutaraldéhyde.
Dans cette étude, nous avons évalué l’état de la pulpe résiduelle après pulpotomie de 30 molaires temporaires
humaines légèrement cariées et résorbées. Pour 15 dents, l’oxyde de zinc eugénol (ZOE) a été utilisé et pour
les 15 autres, le glutaraldéhyde à 2 % non tamponné a été placé pendant 3 minutes dans la cavité d’accès. Toutes les
dents ont été restaurées avec un eugénate à prise rapide (IRM de Caulk). Elles ont été ensuite extraites par groupe
de 3 à des intervalles réguliers. Les résultats histologiques ont montré une inflammation pulpaire de presque le tiers
des dents pour les deux substances médicamenteuses. La fibrose pulpaire souvent associée à d’autres réactions pulpaires,
comme l’inflammation ou la résorption pathologique, était fréquente et se retrouvait dans 66,60 % des dents
traitées au ZOE et dans 61,54 % des dents exposées au glutaraldéhyde. La résorption pathologique s’observait dans
les deux groupes à raison de 26,67 % pour le premier groupe (ZOE) et de 46,15 % pour le second (glutaraldéhyde).
D’après cette étude, l’oxyde de zinc eugénol et le glutaraldéhyde ont produit les mêmes réactions pulpaires et ne semblent
donc pas constituer le matériau de choix pour la pulpotomie des molaires temporaires en phase de résorption.

Le formocrésol introduit par BUCKLEY au début du 20ème siècle fût le médicament le plus employé dans le traitement pulpaire des dents nécrosées (Stewart et coll., 1982). Son utilisation au niveau des dents temporaires revient à SWEET (Demars-Fremault et coll., 1992 ; Mack Ronald et Dean Jeffrey, 1993) qui a largement répandu son application. Le succès clinique à court terme de la pulpotomie au formocrésol était évalué à 90 et 95 % (Wolff 1994 ; Yacobi et coll., 1991).
Selon RÖLLING et THYLSTRUP cités par WOLFF (1994), les résultats cliniques et radiographiques passaient de 91 %, 3 mois après le traitement à 70 %, 36 mois après.
Sur le plan histologique, la pulpe montrait des zones d’inflammation chronique, des zones de nécrose et de résorption interne, ainsi que la présence de calcifications dystrophiques (Alacam 1989 ; Berger 1965 ; Magnusson 1980). De plus, la toxicité du formocrésol
fût bien prouvée (Lewis et Chester, 1981). Le formaldéhyde accumulé dans la pulpe radiculaire diffuse à travers la dentine et le cément pour se retrouver dans le ligament parodontal et l’os alvéolaire, où il passe ensuite dans la voie systémique (Myers et coll., 1978) et est
susceptible d’induire des réactions immunitaires, mutagéniques et carcinologiques (Lewis et Chester, 1981).
Selon PRUSHS cité par KOPEL et coll. (1980) et PRABHU et MUNSHI (1997), il existe une relation entre le formocrésol utilisé dans la pulpotomie des dents temporaires et la présence de défauts amélaires au niveau des dents permanentes successionnelles. Tous ces éléments ont induit la recherche d’autres matériaux de c o i f fa ge pulpaire bio l o g i q u e me nt plus acceptables.
Ainsi, le glutaraldéhyde a été étudié pour remplacer le formocrésol. Il est plus actif chimiquement et se lie rapidement aux protéines limitant de ce fait sa diffusion (Alacam 1989 ; Hill et coll., 1991).
Conclusion de l'étude :
Certes, d’après cette présente étude, ni l’oxyde de zinc eugénol ni le glutaraldéhyde (dilué à 2 %, non tamponné,
appliqué pendant 3 mn ) ne semblent constituer des médicaments biologiquement acceptables pour la
pulpe des molaires temporaires cariées et résorbées. Le silence clinique ne signifie pas toujours le succès thérapeutique,
puisque les résultats histologiques ont montré des réactions d’inflammation, de résorption radiculaire
pathologique et d’abcédation qui n’ont pas été décelables cliniquement et radiographiquement. D’autres
produits à l’essai (Fadavi et Anderson, 1996 ; Ranly 1994), le BMP (bone morphogenetic protein) et le FDB (freeze
dried bone) ont permis une stimulation dentinogénétique et semblent plus compatibles avec le tissu pulpaire
des dents temporaires. Le sulfate ferrique, matériau qui fait actuellement l’objet de nombreuses études
(Burnett et Walker, 2002 ; Ibricevic et Al Jame, 2000 ; Smith et coll., 2000) donne des résultats cliniques similaires
au formocrésol mais sans les effets toxiques de ce dernier. Si, dans l’avenir l’expérience clinique et histologique
humaine le prouve, ces derniers matériaux pourraient constituer une alternative aux autres produits dans
la pulpotomie des dents lactéales.


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
RECAPITULATION :

1- Historique :
Formocresol est introduit par BUCKLEY au début du 20 siècle, d'abord utilisé pr les dents nécrosées, SWEET introduit son usage au niveau des dents temporaires. Succès clinique à court terme 90 à 95 %.

2- Dr. Lewis aurait prouvé la toxicité du formaldéhyde dans son article datant de 1981 et le Dr. Meyers sa diffusion systémique (1978)
(ça dépend de de sa concentration et de son mode d'application à l'époque)

3- l'effet du formaldehyde sur les dents successionnelles controversé :
Je recite : Selon PRUSHS cité par KOPEL et coll. (1980) et PRABHU et MUNSHI (1997), il existe une relation entre le formocrésol utilisé dans la pulpotomie des dents temporaires et la présence de défauts amélaires au niveau des dents permanentes successionnelles.
C'est en contradiction avec l'article de MULDER posté par François (CONSEQUENCES OF ENDODONTIC TREATMENT OF PRIMARY TEETH. PART II. A CLINICAL INVESTIGATION INTO THE INFLUENCE OF FORMOCRESOL PULPOTOMY ON THE PERMANENT SUCCESSOR." )

4- Une piste à explorer :le sulfate ferrique donne des résultats cliniques similaires au formocrésol mais sans les effets toxiques de ce dernier.


Bof ! dans ce topic on parle du Pulpotec, certes ça contient du formaldéhyde mais c'est une autre préparation commerciale, un autre mode d'application et peut être une autre concentration. Dans les études précitées on appliquait le formaldehyde en contact de la pulpe avec une boulette de coton imbibé pendant un certain temps et on l'enlevait, ici c'est autre chose. Je persiste à dire qu'on manque d'étude concernant le Pulpotec, d'ailleurs il n'est question que des dents temporaires dans les articles.


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Saf1 a écrit:
Merci pour ces précision fronçois... tout s'éclaircit pour ce qui est du mode d'action.
Alors selon le temps d'exposition Pulotec aurait une double action.
5min.. donc on peut faire une pulotomie vitale et une obturation définitive la même séance !


Pour toi qui n'a jamais utilisé le Pulpotec, je t'explique Smile : Pulpotec = poudre + liquide qu'on mélange jusqu'à obtenir une consistance semblable à celle du ZOE et qu'on applique définitivement en contact de la pulpe radiculaire, c'est une autre préparation commerciale du Fomaldéhyde jadis appliqué avec une boulette de coton imbibée.


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
La méthode " boulette de coton " ne donne pas de bons résultats sur la dent définitive contrairement au pulpotec placé en obturation définitive.
Il y a donc certainement une différence.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
salam;

je vois qu'un très grand effort a été fait;je vous remercie pour vos réponses,je trouve votre discussion et les informations citées très intéressentes;je vous en félicite et je vous remercie encore une fois.


____________________
celui qui ne veut pas quand il peut,ne peut pas quand il veut!!!
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
j'ai testé le pulpotec pr la première fois sur qqs cas de dents permanentes, les cas d'échec ne manque pas et c'est vraiment angoissant, même constat chez des amis à moi, ce mois y'a pas mal d'échec, J'ai commencé à me douter d'une chose, serait ce en rapport avec la hausse de la chaleur qui nuirait aux qualités du produit? on sait jamais !


____________________
Sois le changement que tu désires dans le monde.

Participez avec nous dans la créartion de la bibliothèque dent-café.. Envoyez nous vos cours.
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Pour éviter les echec il faut être stricte sur les indications ( dent vivante, ... ) et la réalisation de la pulpotomie.

Voici les recomandations de pemière utilisation ( site internet ) elles sont judicieuses:

1. Adhérer strictement aux indications de la notice d’emballage en respectant les limitations d’emploi.

2. Traiter exclusivement les pulpites sur molaires vitales. (Seul le traitement des molaires temporaires infectées, même en présence d’un abcès, constitue une exception à cette règle essentielle - en pulpotomie simple-).

3. Ne traiter que les molaires, définitives ou temporaires.

4. La pulpotomie est un acte simple qui doit, pour avoir de bons résultats, être effectué scrupuleusement.
Effectuer une pulpotomie franche avec des instruments rotatifs mécanisés à grande vitesse pour éviter l’arrachement des filets radiculaires et en pratiquant l’éviction de toute la pulpe camérale. La chambre pulpaire doit être parfaitement nettoyée ( ne pas laisser de pulpe résiduelle dans la chambre pulpaire).

5. Un peu de sang résiduel dans la chambre camérale ne nuit pas à la réussite de la pulpotomie.


Cet acte est simple mais doit être éffectué consciencieusement. Il faut réviser son propre point de vue sur la pulpotomie, c’est un acte à part entière.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
augmentation du taux d'échec avec la chaleur de l'été fallait y penser oui c'est fort possible attendons l'hiver pour voir
François selon toi tout est question de respect stricte d'indications
Rencontres-tu des cas d'échec si oui dans quels cas et à quoi tu les attribue ?

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Oui Ronaldo, je pense que tout est dans le stricte respect des indications et de la réalisation correcte de la pulpotomie.

Je rencontre environ 20% d’echecs ( dents permanentes ) sur la patientèle que je revois régulièrement.
( est ce si important puiqu’il faut alors réaliser une pulpectomie ? )

Plus la pulpite est récente et moins on a d’échec ( une molaire saine traitée en pulpotomie pour réalisation d’un pillier de bridge ne présente pratiquement jamais d’echec )

Le problème se trouve posé réellement sur ces dents permanentes douteuses ou le diagnostic de dent vivante est difficile à poser.

Ce qui précede est valable pour les dents permanentes.

Pour les dents lactéales, le succès est d’environ 95% , y compris sur les dents lactéales infectées ( j’insiste : dents lactéales infectées, pas permanentes ) et ce, même en présence d’abscès qui disparaitra de lui même. Les lactéales infectées doivent être traitées comme les vivantes, en pulpotomie simple, pas de pulpotec dans les racines.

Message Pulpotec : pour ou contre ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 2 sur 3
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Partenaire : pandentaire.com | portail dentaire marocain