Mettre en page de démarrageS’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
Pulpotec : pour ou contre ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
François j'aimerais bien savoir ton procédé opératoire dans l'utilisation du Pulpotec, consistance? mode d'application?


____________________
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
RECAPITULATION :

1- Historique :
Formocresol est introduit par BUCKLEY au début du 20 siècle, d'abord utilisé pr les dents nécrosées, SWEET introduit son usage au niveau des dents temporaires. Succès clinique à court terme 90 à 95 %.

2- Dr. Lewis aurait prouvé la toxicité du formaldéhyde dans son article datant de 1981 et le Dr. Meyers sa diffusion systémique (1978)
(ça dépend de de sa concentration et de son mode d'application à l'époque)

3- l'effet du formaldehyde sur les dents successionnelles controversé :
Je recite : Selon PRUSHS cité par KOPEL et coll. (1980) et PRABHU et MUNSHI (1997), il existe une relation entre le formocrésol utilisé dans la pulpotomie des dents temporaires et la présence de défauts amélaires au niveau des dents permanentes successionnelles.
C'est en contradiction avec l'article de MULDER posté par François (CONSEQUENCES OF ENDODONTIC TREATMENT OF PRIMARY TEETH. PART II. A CLINICAL INVESTIGATION INTO THE INFLUENCE OF FORMOCRESOL PULPOTOMY ON THE PERMANENT SUCCESSOR." )

4- Une piste à explorer :le sulfate ferrique donne des résultats cliniques similaires au formocrésol mais sans les effets toxiques de ce dernier.


Bof ! dans ce topic on parle du Pulpotec, certes ça contient du formaldéhyde mais c'est une autre préparation commerciale, un autre mode d'application et peut être une autre concentration. Dans les études précitées on appliquait le formaldehyde en contact de la pulpe avec une boulette de coton imbibé pendant un certain temps et on l'enlevait, ici c'est autre chose. Je persiste à dire qu'on manque d'étude concernant le Pulpotec, d'ailleurs il n'est question que des dents temporaires dans les articles.


____________________
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Saf1 a écrit:
Merci pour ces précision fronçois... tout s'éclaircit pour ce qui est du mode d'action.
Alors selon le temps d'exposition Pulotec aurait une double action.
5min.. donc on peut faire une pulotomie vitale et une obturation définitive la même séance !


Pour toi qui n'a jamais utilisé le Pulpotec, je t'explique Smile : Pulpotec = poudre + liquide qu'on mélange jusqu'à obtenir une consistance semblable à celle du ZOE et qu'on applique définitivement en contact de la pulpe radiculaire, c'est une autre préparation commerciale du Fomaldéhyde jadis appliqué avec une boulette de coton imbibée.


____________________
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
La méthode " boulette de coton " ne donne pas de bons résultats sur la dent définitive contrairement au pulpotec placé en obturation définitive.
Il y a donc certainement une différence.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
salam;

je vois qu'un très grand effort a été fait;je vous remercie pour vos réponses,je trouve votre discussion et les informations citées très intéressentes;je vous en félicite et je vous remercie encore une fois.


____________________
celui qui ne veut pas quand il peut,ne peut pas quand il veut!!!
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
j'ai testé le pulpotec pr la première fois sur qqs cas de dents permanentes, les cas d'échec ne manque pas et c'est vraiment angoissant, même constat chez des amis à moi, ce mois y'a pas mal d'échec, J'ai commencé à me douter d'une chose, serait ce en rapport avec la hausse de la chaleur qui nuirait aux qualités du produit? on sait jamais !


____________________
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Pour éviter les echec il faut être stricte sur les indications ( dent vivante, ... ) et la réalisation de la pulpotomie.

Voici les recomandations de pemière utilisation ( site internet ) elles sont judicieuses:

1. Adhérer strictement aux indications de la notice d’emballage en respectant les limitations d’emploi.

2. Traiter exclusivement les pulpites sur molaires vitales. (Seul le traitement des molaires temporaires infectées, même en présence d’un abcès, constitue une exception à cette règle essentielle - en pulpotomie simple-).

3. Ne traiter que les molaires, définitives ou temporaires.

4. La pulpotomie est un acte simple qui doit, pour avoir de bons résultats, être effectué scrupuleusement.
Effectuer une pulpotomie franche avec des instruments rotatifs mécanisés à grande vitesse pour éviter l’arrachement des filets radiculaires et en pratiquant l’éviction de toute la pulpe camérale. La chambre pulpaire doit être parfaitement nettoyée ( ne pas laisser de pulpe résiduelle dans la chambre pulpaire).

5. Un peu de sang résiduel dans la chambre camérale ne nuit pas à la réussite de la pulpotomie.


Cet acte est simple mais doit être éffectué consciencieusement. Il faut réviser son propre point de vue sur la pulpotomie, c’est un acte à part entière.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
augmentation du taux d'échec avec la chaleur de l'été fallait y penser oui c'est fort possible attendons l'hiver pour voir
François selon toi tout est question de respect stricte d'indications
Rencontres-tu des cas d'échec si oui dans quels cas et à quoi tu les attribue ?

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Oui Ronaldo, je pense que tout est dans le stricte respect des indications et de la réalisation correcte de la pulpotomie.

Je rencontre environ 20% d’echecs ( dents permanentes ) sur la patientèle que je revois régulièrement.
( est ce si important puiqu’il faut alors réaliser une pulpectomie ? )

Plus la pulpite est récente et moins on a d’échec ( une molaire saine traitée en pulpotomie pour réalisation d’un pillier de bridge ne présente pratiquement jamais d’echec )

Le problème se trouve posé réellement sur ces dents permanentes douteuses ou le diagnostic de dent vivante est difficile à poser.

Ce qui précede est valable pour les dents permanentes.

Pour les dents lactéales, le succès est d’environ 95% , y compris sur les dents lactéales infectées ( j’insiste : dents lactéales infectées, pas permanentes ) et ce, même en présence d’abscès qui disparaitra de lui même. Les lactéales infectées doivent être traitées comme les vivantes, en pulpotomie simple, pas de pulpotec dans les racines.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
merci pour ces informations François.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Ronaldo a écrit:
augmentation du taux d'échec avec la chaleur de l'été fallait y penser oui c'est fort possible attendons l'hiver pour voir


Je disais ça parce qu'il y a des conditions de conservation qu'il faut respecter; Le formaldhéyde se conserve 3 ans à une température inférieure à 25° à l’abri de la lumière.
On va pas attendre l'hiver, faut juste créer les conditions propices au cabinet (climatisation, mini-réfrig).

Pour les dents temporaires y a pas de souci, pour les molaires permanentes les indications du Pulpotec sont vraiment limitées, le terme "pulpite" comme indication est un peu vague car il faut préciser que :
- En cas de pulpite irréversible provoquant une rage de dent le Pulpotec est contre-indiqué car inflammation généralement totale de la pulpe, en cas de pulpite chronique l'état pulpaire est douteux et il y a possiblité de nécrose partielle, le recours au Pulpotec dans ces cas n'est pas sur.

Reste les cas de caries assises sur la pulpe sur dent assymptomatique et les cas de pulpites réversibles ou l'effraction pulpaire lors du curetage est inévitable.

Qu'en pensez vous ?


____________________
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Ce n’est pas mon avis, la pulpite irréversible est une bonne indication pour le pulpotec et d’expérience les résultats sont bons, évidement plus elle est interceptée tôt et plus on a de succès. A l’usage on affine son diagnostic et on augmente son taux de réussite. Il faut savoir intervenir au bon moment et ne pas attendre.

Le cas est bien sur différent pour une pulpite chronique mais si, à l’ouverture de la chambre pulpaire un seul canal est nécrosé et les deux autres vivants, on peux tout à fait réaliser une pulpectomie du canal nécrosé et une pulpotomie pulpotec des canaux vivants; ce cas est finalement assez fréquent.

Mais, bien sur en cas de doute sur la vitalité d’un canal, il faut le traiter en pulpectomie.

Je crois que comme toute technique, il faut la pratiquer progressivement et surtout oublier cette idée que la pulpotomie est une technique de seconde zone, ce n’est le cas que si elle est baclée ( diagnostic et pulpotomie). La pulpotomie doit être franche et réalisée dans les règles de l’art. Dans les premières utilisations, il faut savoir perdre un peu de temps pour bien réaliser sa pulpotomie, ce qui ne va pas de soi.

Cependant, on maitrise toujours mieux ce que l’on voit ( pulpotomie ) que ce que l’on ne voit pas ( travailler à l’apex ) quelle que soit la méthode utilisée ( le localisateur d’apex ou la radio, bien que très utiles, ne remplacent pas la vision directe ).

C’est le WYSIWIG anglo saxon ( What You See Is What You Get ) et inversement.

Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Apparemment personne ne fait du Pulpotec ni même François, on parle seulement.


____________________
Répondre en citant
Message Pulpotec : pour ou contre ? 
Désolé pour le retard du à des problèmes personnels.

Je pratique la première méthode du mode d’emploi pour placer du pulpotec;

tépanation avec une fraise zékrya chirurgicale, puis une zékrya endo pour dégager le plafond de la chambre pulpaire puis une fraise poire diamantée pour nettoyer et mettre en forme la chambre pulpaire ( la zekrya endo me semble moins bien adaptée , en particulier à l’entrée des canaux, pour sectionner sans arracher la pulpe )
Je donne un jet prononcé de seringue à air dans la chambre pulpaire et je place le pulpotec préparé à consistance crème épaisse avec un lentulo de gros diamètre ( bourre ciment ) dans cette chambre pulpaire.
Enfin je place un ciment provisoire du commerce et je fais mordre le patient sur un rouleau de coton humide ( le ciment provisoire ne colle pas au coton ) pour terminer la pulpotomie et radio de contrôle.

Le tout sous aspiration chirurgicale mais sans digue.

Puis je revois le patient ultérieurement pour une obturation définitive et souvent la pose d’une couronne .

Message Pulpotec : pour ou contre ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
  


Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Partenaire : pandentaire.com | portail dentaire marocain